le CIO ne veut pas de jeux vidéo violent aux Jeux olympiques

le CIO ne veut pas de jeux vidéo violent aux Jeux olympiques

Il y a 10 ans la possibilité de voir des jeux vidéos aux olympiades auraient été perçu comme de l’hérésie ou de la bêtise pur et dur. Aujourd’hui les activités vidéo-ludique prennent une place importantes au sein de notre société et sont reconnus comme un Sport à part entière (E-sport).

Néanmoins, le président du CIO, Thomas Bach, nous rappelles son hostilité aux jeux vidéo violents.

« Nous ne pouvons avoir au programme olympique un jeu qui promeut la violence ou la discrimination. Ce qu’on appelle les jeux de tuerie [killer games]. De notre point de vue, ils sont contraires aux valeurs olympiques et ne peuvent donc pas être acceptés. »

Formel sur sa décision le président du CIO signale que ces types de jeu sont opposés aux valeurs des jeux olympiques

Ce positionnement fait suite à la tuerie meurtrière de Jacksonville en Floride qui a eu lieu dans la nuit du dimanche 26 Août. Rappel des faits :un homme avait délibérément ouvert le feu sur d’autres participants faisant 2 morts et onze blessés. L’auteur des faits, David Katz et participant au championnat c’est donné la mort à la suite de sa folie meurtrière.

De ce fait, on peut rapidement comprendre que les jeux de tir tel que Call Of duty ou rainbow Six Siège ne serait pas accepté. 

La question de la non violence laisse dubitatif vis à vis des jeux de combat tel que Street Fighter.« Bien sûr, chaque sport de combat a ses origines dans des combats réels entre gens, mais le sport est leur expression civilisée (…) Si vous avez des e-games [sic] où le but est de tuer, alors ils ne sont pas compatibles avec nos valeurs olympiques. »

« La violence, c’est très subjectif. Nous avons un organisme d’autorégulation pour cela. Thomas Bach aurait pu préciser qu’il ne voulait pas de jeux estampillés PEGI 16 ou 18. Ce qui aurait été parfaitement compréhensible, il y a des valeurs à respecter. »

Affaire à suivre.