Bossa Studios pour fermer les mondes à la mer

bossa-studios-pour-fermer-les-mondes-a-la-mer

La communauté Worlds Adrift est en ébullition après que le développeur Bossa Studios a annoncé son intention de fermer le jeu. Bossa Studios affirme que le titre n’est pas devenu aussi gros qu’ils l’espéraient et qu’il ne travaille plus pour le rendre jouable.

Bossa Studios a répondu à la foule en demandant pourquoi le jeu ne pouvait pas être en open source, affirmant ainsi: « La raison pour laquelle Worlds Adrift (et de nombreux grands jeux) ne le sont pas en open source à la tombée de la nuit est simple: ils sont en partie construits avec des outils tiers, des plugins et des codes sous licence que nous ne pouvons ni partager ni ouvrir des sources nous-mêmes. Sans ceux-ci, le jeu ne peut être exécuté ni compilé. Revenir en arrière et supprimer toutes ces instances est également une entreprise énorme. C’est pourquoi il est rare qu’un jeu devienne open source, cela n’a guère à voir avec la volonté de le faire. «

Le studio envisage d’organiser un événement  » End of The World  » sur Twitch – comme le prouvent d’autres MMO de clôture tels que Star Wars Galaxies, ceux-ci semblent attirer les foules. La date exacte sera annoncée prochainement sur Twitter, Facebook, le forum Steam et Discord. Jusqu’à la fermeture du jeu , les joueurs ont accès à tous les produits cosmétiques du magasin en jeu. Quant aux capitaines fondateurs de Worlds Adrift, ils reçoivent un exemplaire gratuit de Surgeon Simulator et de I Am Bread, ainsi que leurs noms « immortalisés sur le site Web du jeu » en remerciement de leur engagement.

Worlds Adrift est le premier jeu à utiliser Spatial OS, une technologie basée sur le cloud créée par Improbable qui permet aux développeurs de créer des mondes en ligne persistants. Malgré la mort du jeu, plusieurs autres jeux utilisant Spatial OS sont en cours de développement, notamment le projet de l’ ancien BioWare Aaryn Flynn dans un studio interne Improbable et le Scavengers de Midwinter Entertainment dirigé par l’ancien directeur créatif de Halo, Josh Holmes .


 » Source (traduit de l’anglais) : Gameinformer

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*